Les assureurs conçoivent différemment les offres d’assurance auto attribuées aux voitures de collection. Dans tous les cas, elles sont avantageuses pour les propriétaires, même si les critères de définition sont tout aussi variables. Notamment, hormis l’âge du véhicule qui va de 8, 10 à 30 ans d’un assureur à l’autre, la rareté de la voiture est un autre critère important.

Quelle assurance pour auto de collection ?

Les formules sont les mêmesque pour les véhicules normaux, modernes. Sauf qu’en sachant que les propriétaires utilisent souvent occasionnellement leurs véhicules de collection, les assureurs leur proposent des tarifs bas. Après que les conditions sont réunies pour considérer le véhicule comme » de collection » ou encore « ancien », d’autres exigences surgissent parfois. Notamment, le conducteur doit être âgé de plus de 21 ans, détenteur d’un permis depuis plus de 2, voire 3 ans, et n’avoir jamais été condamné pour mauvaise conduite. Beaucoup d’assureurs vont aussi conditionner l’octroi d’une couverture auto à bas prix, par la possession d’une autre voiture.

Comparez les assurances pour voiture de collection.

Que vous choisissiez uniquement l’assurance auto au Tiers, ou que vous optiez pour des formules plus complètes comme  la « Tous Risques », une comparaison des propositions des assureurs est toujours de mise. Le fait est que chaque établissement a sa politique des prix, et on peut bien être moins avantagé chez un fournisseur de garanties auto qu’auprès d’un autre.

En simulant votre assurance auto de collection sur Kronk.fr, non seulement vous pourrez obtenir un devis rapide pour visualiser vos futures dépenses, mais vous mettrez aussi la main sur la meilleure offre en termes de prix et de qualité de garanties.

Lors d’un changement d’assurance auto, un document revient tout le temps dans la liste des dossiers requis par le nouvel assureur : le relevé d’information. Plus d’un souscripteur peut ne pas être au courant de l’importance de cet élément de dossier. Alors, Kronk revient sur le sujet pour apporter un peu plus de clarté.

Que vaut un relevé d’information d’assurance ?

Les nouveaux conducteurs qui souscrivent pour la première fois leur assurance auto en sont dispensés. Ceux qui sont habitués à montrer ce document au nouvel assureur savent qu’il est comparé au CV, au casier judiciaire… Il s’agit du récapitulatif des attitudes à la conduitedu souscripteur. Le relevé d’information permettra à l’établissement d’assurance auto de juger si son nouveau souscripteur peut bénéficier ou non de sa couverture. Le cas échéant, en relevant des antécédents compromettants du conducteur, l’assureur peut décider de refuser la souscription ou d’en rehausser le tarif.

Les informations du relevé d’assurance auto.

Cet élément du dossier du conducteur est obtenu du précédent assureur, à la demande de l’assuré ou de son futur assureur. Hormis les indications concernant le conducteur et son véhicule (nom, immatriculation, modèle du véhicule…), le relevé d’information contient aussi les données du précédent contrat d’assurance auto (date de mise en œuvre, date de résiliation…). Mais ce qui va surtout intéresser le nouvel assureur, c’est l’énumération des différents sinistres (leur nature, leur date, la responsabilité du conducteur…), ainsi que l’existence d’un coefficient Bonus-Malus (servant à majorer ou à réduire le cout de la nouvelle assurance).